Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

16 août 2007 4 16 /08 /août /2007 08:04
La légende raconte que les habitants de Canillo, voulant  faire la fête, louèrent les services du meilleur  "buner" (joueur d'une espèce de cornemuse ou biniou) d'Andorre, qui habitait dans la vallée voisine, à Ordino.
Mais l'heure de la fête arriva et le buner n'était toujours pas là!
Le buner  était pourtant en chemin, mais il avait été attaqué par les loups. Il monta vite dans un arbre, et ne savait comment se sortir de cette situation, quand  en remuant sur sa branche, il toucha par inadvertance sa buna  et celle-ci fit un bruit bizarre qui fit peur aux loups qui détalèrent.
Le buner put donc rejoindre  Canillo où les villageois l'attendaient avec une impatience grandissante.
Cuenta la leyenda que la gente de Canillo, deseosa de celebrar la fiesta del pueblo, alquiló los servicios del "buner" (jugador de una especie de gaita local) del pueblo de Ordino.
Pero llegó la hora de empezar, y el buner aún no había llegado!
El pobre había emprendido camino ya, pero fue atacado por una manada de lobos, y tuvo que refugiarse en un árbol. Al moverse, tocó su buna sin querer, y ésta hizo un ruido que espantó a los lobos. Y por fin, él pudo reemprender el camino y llegar finalmente a Canillo, donde le esparaban ya de muy mal humor ;-)
Cliquez pour afficher l'image suivanteOrdino
Voilà pourquoi  Ordino célèbre depuis quelques années une rencontre de buners. Il n'en reste plus en Andorre, alors ils viennent d'un peu partout.
Para recordar esta leyenda, Ordino celebra desde hace unos años un encuentro de buners. Y como ya no queda ni uno en Andorra, pues vienen de los países vecinos.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Nous sommes allés voir le défilé dans les rues du village. La rencontre durait deux jours. Il ne manque que le son... ben oui, je sais, c'était le plus important!
Los hemos seguido a todos por las calles del pueblo. El encuentro duraba dos días. Sólo falta el sonido... sí, sí ya sé que era lo más importante!

Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Ces derniers étaient italiens, j'ai bien aimé leur look ;-)
Estos últimos eran italianos, me encantó su aspecto ;-)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

SierraMoon 19/08/2007 02:02

nous question cornemuses on a le festival interceltique dans le coin... mais chez vous c'est encore à dimension humaine et ça a l'air très sympa. tant d'évènements perdent de leur charme quand ils grandissent...ps : nous cacherais-tu des talents de conteuse ?!

Sara d'Andorre 19/08/2007 12:02

Ici, tout reste à dimension humaine, car ils ne font presque pas de publicité, donc on tombe dessus par hasard...

Julio 17/08/2007 19:47

Realmente es una fiesta que me encanta, este año no he ido al pueblo pero subí a “La Meca” con Buly desde donde el sonido lejano era magnifico. Hace dos o tres años estuve hablando con los italianos y realmente buscan por todos lados para obtener la máxima información sobre los orígenes “delle Zampogne”

Sara d'Andorre 20/08/2007 08:22

Estos mismos italianos?

lydia 17/08/2007 13:50

tjs un plaisir de voyager sur ton blog ,tu fais des ballades superbe vive andorre

Sara d'Andorre 20/08/2007 08:19

merci!! :-)

Carmen 17/08/2007 10:35

¡Hola Sara! que bonita fiesta habeis tenido!!!además el sonido de las gaitas es tan dulce... y de tantos lugares distintos...un abrazo

Sara d'Andorre 20/08/2007 08:18

Sí, a mi encantan las gaitas! Y aquí no tenemos muchas ocasiones de oírlas...

Moukmouk 16/08/2007 23:08

allons, ton joueur de buner a été retenu dans une auberge sur la route, les loups fuient les hommes comme la peste ( ce qu'ils sont d'ailleurs). Les loups auront pitié d'un homme blessé, mais des accidents avec des loups c'est extrèmement rare. Ici où il y a beaucoup de loups, on ne parle pas d'accidents dans les 20 dernières années, et avant les témoignages sont souvent douteux.

Sara d'Andorre 20/08/2007 08:29

Seul problème dans ta version, c'est qu'il n'y a jamais eu d'auberge entre ces deux villages ;-)(cela dit, rien ne nous dit effectivement que le buner n'a pas emmené une petite bouteille d'eau de vie dans sa besace)