Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 07:47

La montagne est à la mode.

Je me permets cette affirmation, parce que là où il y a dix ans, on croisait un berger ou un montagnard isolé, on croise maintenant des hordes de pseudos montagnards déguisés.

Par déguisés, j’entends qu’ils portent la chaussure de montagne dernier modèle, le sac à dos de la marque qu’il faut, et l’ambre solaire indice 10 pour bien se cramer.

La montaña está de moda.

Si me permito hacer tal afirmación es que donde hace diez años te cruzabas con un pastor o un montañero aislado, te encuentras hoy día con decenas de turistas uniformados de montañeros.

No les faltan las botas último modelo, la mochila de la marca de moda, y la crema solar del índice más bajo posible para volver a casa con la piel bien roja.

Mais bon, ça c’est leur affaire… Ce qui m’énerve, ce sont les traces qu’ils laissent derrière eux : déchets divers, fleurs arrachées puis jetées parce qu’on en a ras-le-bol de les porter, graffitis dans les refuges ou sur les rochers…

Pero después de todo, eso es su problema… lo que me molesta mucho más profundamente, son los rastros que van dejando tras ellos: basura, flores arrancadas en zona de reserva, degradación de los refugios, el  “te quiero Juani” grabado en una roca…

Et ce qui m’énerve plus encore, c’est qu’ils adaptent la montagne à leur manque de préparation physique…

Y el no va más, es que tienen que adaptar la montaña a su falta de preparación física…

En effet, là où l’an dernier on avait juste ça :

Donde el año pasado, sólo había esto:

On a maintenant ceci :

Ahora hay esto otro :

A quand les escalators ou l’ascenseur ?

Sólo faltan las escaleras mecánicas o el ascensor…

Et la barrière moche, c’est pour quoi ? Pour ne pas tomber dans le gouffre sans fond de… euh… 15 centimètres ?

Y la barrera fea, ¿para qué es ¿Para no caerse en el barranco sin fondo de… er… 15 centímetros?

Quand se décidera-t-on à profiter de la montagne sans la défigurer ?

¿Cuándo aprenderán a disfrutar de la montaña sin tener la necesidad de desfigurarla previamente?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kristine 06/08/2008 13:08

c'est dommage!!!! tout comme toi je préféres le coté "roots" et les enfants aussi !!!

Sara d'Andorre 06/08/2008 13:43


Ben oui, c'est tout de mème pour ça qu'on va à la montagne je crois...


Sylvain 05/08/2008 17:36

Pour l'instant on n'en a pas croisé des comme ça mais faut dire qu'en juin c'est pas encore la foule.J'aime ce coup de geule.C'est vrai que les deux photos sont très parlantes de l'époque qu'on vit!Bonne soirée.

Sara d'Andorre 06/08/2008 13:42


Juin et juillet, ça peut aller, mais août c'est l'horreur :-(


cricri 05/08/2008 10:59

alors là je suis d'accord avec toi, c'est pareil pour le littoral de la manche....je me souviens quand j'allais sur une plage il y avait une descente totalement abrupte mais très sauvage, c'était une épreuve pour arriver sur la plage mais au moins la descente sur le postérieur c'était une bonne rigolage, maintenant ils ont mis pleins de marches en béton, c'est d'un mocheeeeeeeeeeee!!!!!!! surtout qu'il y avait un accès un peu plus loin plus plat!

Sara d'Andorre 05/08/2008 11:08


Ça c'est vraiment bête alors... pfff.
C'est énervant tout de mème cette manie. Certaines choses doivent se mériter, sinon ça perd tout son charme


mab 05/08/2008 07:29

je ne suis pas très montagne mais je comprends tout à fait ton indignation!

Sara d'Andorre 05/08/2008 10:56


Disons que ça gâche la beauté du paysage, et en plus tout ça est fixé sur les rochers avec des gros boulons bien moches


Moukmouk 05/08/2008 01:33

Tu as bien raison, pendant que les humains pensent adapter le monde à leurs besoins, ils ne réussissent qu'à le rendre invivable pour tous.

Sara d'Andorre 05/08/2008 10:57


J'estime que c'est une privation de liberté. Pourquoi n'aurait pas le droit d'admirer un paysage sans marques humaines? Surtout que comble des combles, il s'agit d'une réserve!