Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 07:51
Comme on travaille et qu’on n’est pas là de la journée, on reçoit d’abord le petit papier… généralement en début de semaine, question de pouvoir souffrir toute la semaine en le regardant.
Le samedi arrive, ENFIN !
Il faut prévoir d’y aller pendant l’Heure d’ouverture. Heure avec majuscule, car ce n’est vraiment qu’UNE heure. De 10 à 11 h, autant dire qu’on ne va pouvoir rien faire d’autre du matin…
Donc à dix heures moins dix, on a déjà l’anorak sur le dos et on est en train d’enfiler nos bottes pour aller à la…
Como una trabaja y no está en casa en todo el día, llega primero el papelito… suele llegar el lunes, para que podamos sufrir toda la semana al pasar delante del papelito que hemos dejado en la entrada.
Por fin, llega el sábado!
Hay que preveer ir a buscarlo entre las 10 y las 11, que es la única hora en la cual abren. Total que vamos a perder la mañana, pero nos da igual…
A las diez menos diez, el abrigo ya está puesto y las botas casi casi. Por fin, voy a poder ir a…


Poste !
On arrive, il y a la queue. Llego… hay cola…
Quelqu’un qui veut envoyer un paquet.
- Remplissez donc la déclaration de Douane (dit la postière en espagnol)
- on dit comment pull ? (répond la cliente en portugais)
- mettez linge, quelque chose d’autre ? (dit la postière, toujours en espagnol)
- du tabac  (la cliente en portugais)
- euh, mettez juste linge 
Una clienta quiere mandar un paquete a Portugal.
- Rellene la declaración de Aduana por favor (dice la cartera)
- Cómo se dice jersey? (la clienta en portugués)
- Ponga ropa, ¿hay algo más? (la cartera)
- tabaco
- er… ponga solo ropa.
Les clients se succèdent, je trépigne d’impatience, et mon tour arrive !
Más clientes… estoy impaciente, ¡llega mi turno!
La postière me donne MON paquet !La cartera me da mi paquete.
Je vole jusqu’à la maison. Le paquet a mis trois semaines à franchir l’Océan et il est enfin sur ma table !
Vuelo hasta casa. El paquete ha tardado tres semanas en franquear el Océano, y por fin lo tengo encima de mi mesa!


Je peux enfin l’ouvrir !
¡Lo puedo abrir !


Je peux enfin palper mes tissus et me mettre vite vite au travail !
¡Ya han llegado las telas! las puedo tocar, lavar, y puedo empezar a coser!


La vie est pleine de petits bonheurs…
La vida está llena de pequeños placeres…
Repost 0
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 07:10
J’avais deux oeufs et une poule dont je ne savais pas trop quoi faire, et qui gênaient un peu dans le frigo  .
Tenía dos huevos y una gallina con los cuales no sabía bien bien qué hacer, y que molestaban un poco en la nevera.
Et puis, j’ai eu une idée, j’ai rajouté une poule, du fil, quelques perles…
Y se me ha ocurrido algo. He añadido una gallina, un hilo largo, algunas perlas y…


Et voilà le travail !
Repost 0
Sara d'Andorre - dans TILDA
commenter cet article
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 09:38
Vu qu'il a neigé (qu'il neige et qu'il neigera), Ainhoa est allée au ski. 
Manque de veine, elle s'est fait renverser à la troisième descente. 
Plus de peur que de mal (grâce au casque). 
Como ha nevado (nieva y nevará), ayer Ainhoa fue a esquiar.
No tuvo suerte porque a la tercera bajada, se la llevó un niño por delante.
Por suerte, la cosa se quedó en un gran susto y un dolor de cabeza (gracias al casco).
Mais j'aimerais dire aux parents:
- contrôlez vos enfants, ne les laissez pas descendre comme des malades
- mettez-leur un casque et une carapace
Non, parce que l'autre gamin a quand-même eu 15 points de suture, remarquez, je vais être méchante : c’est bien fait pour lui, il n’avait qu’à aller moins vite, mais bon, hein…
Me gustaría decirles a los padres de niños esquiadores :
-que controlen más a sus niños, y que no les dejen bajar como locos
-que les pongan un casco y una carapaza.
No por nada, pero el otro crío tiene 15 puntos en la cara. La verdad es que no me molesta en absoluto, tiene lo merecido… sí, soy dura, pero haber ido más normal…


Avec des yeux de chien battu comme ça, on n’a plus qu’à sortir les grands moyens.
Ay, esa carita… hay que alegrarla…
La demoiselle a été chouchoutée : petits cadeaux, stock de madeleines mis à mal
O sea que ayer, ha habido fiesta en casa, regalitos, atenciones especiales


Fondue de chocolat et fruits pour le goûter (miam, miam)
Et puis le petit sac prévu pour Pâques, fini en quatrième vitesse.
Para merendar, chocolate deshecho con frutas frescas (miam, miam !)
Y el bolsito previsto para Semana Santa, acabado a toda prisa


Ah, on a encore un peu mal à la tête, mais avec toutes ces attentions et tous ces câlins, ça va un peu mieux.
Bueno, sigue doliéndole, pero con los mimos, las cosas siempre van mejor.
Repost 0
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 07:54
Je n'ai pas pu assister au dernier cours de dentelle pour cause de chute de neige inoportune. 
Mais ça n'empêche pas  la jarretière d'avancer son petit bonhomme de chemin.
La semana pasada no pude ir a clase de encajes por culpa de la inoportuna nieve.
Lo cual no ha impedido el progreso lento pero inexorable de la liga.


Plus de fil cassé depuis mon précédent accident :-) 
No ha habido más roturas de hilo :-)


Repost 0
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 07:52
Il y a quelques jours, Isa  a donné sur son blog une recette de madeleines.
Coïncidence, ma mère m’avait donné il y a deux semaines un grand paquet de moules à madeleines qu’elle n’utilisait pas.
Je n’ai jamais fait de madeleines de ma vie, mais puisque Isa offrait une recette   testée et approuvée, j’aurais eu tort de m’en priver…
Hace unos días  Isa  presentaba una receta de magdalenas en su blog. 
Pura coincidencia: mi madre me había dado unos días antes unos moldes que no utilizaba. 
Yo nunca había hecho magdalenas, pero como Isa aseguraba que salían buenas, pues pensé que iba a intentar hacerlas.
Donc, je me suis mise au travail, et j’ai fait des madeleines.


Je dois avouer qu’elles sont trop bonnes ! Merci Isa !
La verdad es que han salido muy ricas!
Pero, como son las cosas…, resulta que desde que tenemos máquina de pan, casi nunca vamos a la panadería.
Pero, al pasar delante, Lluís vio algo que le entró por los ojos, y, cosa excepcional, entró a comprarlo
Ceci dit, il y a un hic, je vais vous expliquer lequel : depuis que nous avons une machine à pain, nous allons très rarement à la boulangerie, quasiment jamais en fait.
Mais, Lluís a vu dans la vitrine quelque chose qui le tentait… alors, fait exceptionnel,  il est entré dans la boulangerie et a acheté l’objet de ses désirs.


Euh… oui… des madeleines… alors quand il est arrivé tout content en brandissant son sac, juste au moment où je sortais ma fournée, on a dû faire une drôle de tête tous les deux ;-) 
Pues sí… magdalenas… y cuando llegó a casa blandiendo la bolsa al mismo tiempo que yo sacaba las mías del horno, los dos debimos hacer una cara muy curiosa ;-)
 
Repost 0
8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 09:54
A votre avis, qu'est-ce qui est plus salissant:
blanc?
A ver qué opináis... que color resulta más sucio:
¿Blanco?

 Rouge?
¿Rojo?

  ou noir?
¿o negro?

 Juste pour savoir si finalement j'achète une Ferrari ou pas ...
Sólo para saber si finalmente compro un Ferrari o no...
Repost 0
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 07:49
Et oui, les vacances de Pâques commencent aujourd'hui!
¡Las vacaciones de Semana Santa empiezan hoy!
Et Bernat a donc bricolé à l'école
Y Bernat ha hecho un conejo en el cole


Je vous précise que le lapin est fabriqué avec DEUX assiettes, ça a l'air important comme précision, car il répète le mode de construction à qui veut l'entendre. 
Hay que notar que el conejo está hecho con DOS platos. Os lo digo porque Bernat le explica a todo el mundo que está hecho con DOS platos.
Donc, si vous en faites un, prenez bien DEUX assiettes.
O sea que si queréis copiar el modelo, pensad en el detalle de los DOS platos.
Repost 0
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 09:35
Décoration? 
Prête!
¿Decoración?
¡Lista!

Cadeaux?
Prêts!
¿Regalos?
¡Listos!

Gâteau?
euh... pas prêt...
¿Pastel?
er... no está aún...

Lecture de carte?
Fait!
¿Lectura de tarjeta?
¡Hecha!


Ouverture de cadeaux?
Fait!
¿Apertura de regalos?
¡Hecho!


Soufflage de bougies?
euh... pas fait...
¿Apagón de velas?
er... falta...

Sachets de bonbons?
Faits!
¿Bolsas de chucherías?
¡Listas!


 
Repost 0
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 09:08
Aujourd’hui, vous aurez à nouveau droit à deux articles, comme hier. Celui qui était programmé et puis celui-ci, non parce que j’ai vraiment envie de vous parler du printemps là…
Lorsque le mois de mars arrive, ça me fait toujours plaisir. On est encore en hiver certes, mais le  printemps est là à la fin du mois. A cette époque-ci, on a forcément des envies de fleurs et de chants d’oiseaux.
Et puis, quand je navigue de blog en blog, je vois ici et là, fleurir les bulbes, les arbres, alors du coup, j’ai envie de vous montrer moi aussi mon balcon fleuri.
Hoy, como ayer, publico dos artículos. El que estaba programado, y éste. Y es que tengo muchas ganas de hablaros de la primavera.
Cuando llega el mes de marzo, siempre me quedo contenta. Porque es el mes en el cual empieza la primavera. En esta época, empiezas a tener ganas de ver flores y pajaritos.
Además, al navegar de blog en blog, voy viendo aquí y allá fotos de árboles y bulbos en flor, y la verdad es que me han entrado ganas a mí también  de enseñaros las flores de mi balcón.
Bon, c’est vrai que chez moi, il n’y a que les muscaris qui soient déjà sortis, mais ils sont rayonnants.
Bueno, es verdad que aquí en la montaña, vamos con un poco de retraso respecto a la llanura, y sólo están los muscaris en flor, pero están radiantes.

Et puis les autres plantes commencent à avoir meilleure mine que cet hiver,
Y las otras plantas, ya están más verdes que este invierno,

Vous ne trouvez pas ?
¿no os parece ?
Les jours deviennent aussi plus longs et lumineux
Los días ya se han alargado y son mucho más luminosos.


Et Lluís est content car il n’a plus à gratter le givre sur son pare-brise. D’ailleurs je vous montre une photo de sa voiture garée en bas…
Y Lluís está encantado porque ya no tiene que rascar el hielo de su parabrisas. Mirad su coche  ahí abajo…

… vous avez vu ? Pas un gramme de givre !
¡veis ! ni una onza de hielo !
Et puis avec le retour des beaux jours, on part au boulot avec plus d’entrain ! D’ailleurs, tous les habitants d’Andorre se regroupent pour descendre tous en même temps au travail, et on fait la queue ! C’est tellement plus convivial !
Y con la vuelta de días mejores, casi te vas feliz al trabajo, con mucha más energía. De hecho, todos los andorranos nos agrupamos para bajar juntos al trabajo, y ¡vamos en caravana! Es mucho más agradable bajar en compañía!

Aaaaah ! J’adoorrrre le printemps !!
¡Me encaaaannnnta la primavera !

Repost 0
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 07:03
Samedi dernier, le ciel était résolument gris, et on avait tous vraiment la flemme de sortir.
Une folle envie de rester à la maison à ne rien faire.
El sábado pasado fue definitivamente gris, de esos días que te entran las ganas de no salir en 24 horas, que te quedarías tirado en casa sin pegar ni golpe.
Mais bon, vous savez peut-être ce que ça donne un enfant toute une journée enfermé à la maison… non ?
Pero bueno, ya sabéis lo que es dejar a dos niños encerrados en casa todo el sannnto día… ¿no?
Remarquez, ce n’est peut-être pas le cas de tous, mais les nôtres  sont supportables jusqu'à midi, ensuite l'excitation va crescendo et ils finissent le soir assez hystériques, alors il faut les fatiguer, et pour ce faire il faut sortir, donc voilà :
En los dos ejemplares que viven en casa, la falta de aire fresco produce una histeria que va crescendo durante el día, o sea que :
Cliquez pour afficher l'image suivante
Nous sommes allés au dessus du village d’Anyòs, dont on aperçoit la chapelle :
Optamos  pues por salir en dirección a la montaña que queda por encima del pueblo de Anyòs, cuya capilla sale en la foto:
Cliquez pour afficher l'image suivante
Il y a un chemin très agréable, qui s’appelle le chemin du Solà. Le solà, c’est le versant ensoleillé de la montagne (en opposition à l’Obac, le versant ombragé).
El camino sale en la carretera que va de la Aldosa a Anyòs, y se llama camino del Solà (el solà es la vertiente sur de la montaña).
Cliquez pour afficher l'image suivante
Il s’emprunte au bord de la route entre l’Aldosa et Anyòs, et il mène à toute une série de granges.
Lleva a toda una serie de bordas.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Si l'on continue le sentier tout droit, on continue à s'élever doucement de grange en grange.
Si uno sigue el camino más o menos recto , va a ir subiendo poco a poco, de granja en granja.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Mais, si à la première grange, on oblique à gauche et on suit ce panneau... 
Pero, si en la primera borda, tomáis a la izquierda y seguís esta indicación...
Cliquez pour afficher l'image suivante
on attrape des courbatures ;-)
Le chemin monte un peu plus et ensuite il descend raide jusqu'à l'Aldosa. 
...es posible que al día siguiente tengáis agujetas ;-)
El camino sube un poco más y luego baja de manera bastante brutal al pueblo de la Aldosa.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Les courbatures, je les ai attrapées parce qu'il fallait que je descende vite et que je remonte ensuite jusqu'à la voiture, question de ne pas faire attendre ceux qui descendaient par l'autre chemin. Seulement, je suis descendue et remontée trop vite, et je me suis retrouvée devant la voiture sans les clés, hinhin (rire jaune)... du coup, j'ai remonté le premier chemin une deuxième fois, question de retrouver mes trois lascars préférés (vous me suivez toujours là?)
Y las agujetas las he enganchado porque tenía que bajar , y luego volver a subir rápidamente para llegar al coche más o menos al mismo tiempo que Lluís y los niños. Lo que pasa es que llegué al coche y ahí no había nadie... y yo sin las llaves, jeje. O sea que volví a subir el primer camino por segunda vez, hasta encontrarme con los demás (¿he perdido a alguién por el largo camino de mi explicación?)
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Repost 0