Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 09:50
Chaque jour, je passe huit heures au bureau, une bonne partie de ma journée donc. Par chance, lorsque je lève la tête, je vois ceci:
Cada día, me paso ocho horas en el despacho, la mayor parte del día. Por suerte, cuando levanto la cabeza, veo esto:
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
...et du coup, je pense au week-end! (je crois que cette fois, les pique-niques sont finis!)
...y entonces, pienso en el fin de semana! (creo que mañana habrá que renunciar al picnic)
Repost 0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 08:04
Je vais peut-être arriver à être dans les  temps pour une fois!  Hier soir, j'ai fini mon Spooky row.
J'ai pourtant cru que je devrais le refaire intégralement, car j'avais mal calculé la longueur de mon tissu (j'avais oublié de rajouter les 3 ou 4 cm de marge  de la partie à droite).
Finalement, j'ai rapproché un peu les dernières lettres de l'alphabet et le vautour est moins à ses aises, mais tout est rentré, et les lettres n'ont pas trop eu à se serrer comme les parisiens dans le métro ces derniers jours ;-)
Esta vez, me parece que llegaré a tiempo! Ayer, acabé el Spooky row de Bent Creek.
Lo he pasado un poco mal cuando me he dado cuenta de que me había equivocado al cortar la tela... no había contado el margen de 3 o 4 cm en la parte de la derecha. O sea que he tenido que apretar el final del alfabeto y el buitre se ha quedado pegadito a las últimas letras... pero bueno, todo ha entrado y no se ve demasiado el apretón.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Il ne me reste plus qu'à faire un petit peu de couture et ce sera prêt à temps pour le 31!
Ahora sólo tengo que coser un poco y todo estará listo para el 31!
Cliquez pour afficher l'image suivante
Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, j'ai reçu hier une petite commande de Sewandso http://www.sewandso.co.uk/ avec quatre autres modèles de Bent Creek :-)
Y ayer, me dieron una alegría en Correos al entregarme otros cuatro modelitos de Bent creek que encargué en http://www.sewandso.co.uk/ :-)
Repost 0
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 11:53

Ce week-end, nous avons eu envie de faire une petite sortie en hauteur. Sans doute la dernière de la saison, car après, avec la neige, à trop haute altitude, ce n'est plus possible de faire de la montagne avec les enfants.
Nous  nous sommes décidés pour la vallée d'Inclés (sur la route qui mène au Pas de la Case), encore relativement préservée des promoteurs immobiliers (sauf à l'entrée).
Elle est la propriété d'une poignée de riches andorrans qui pour le moment n'ont pas cédé à la tentation de grandes constructions, alors je les en remercie, et les encourage à garder les choses en l'état pour encore beaucoup d'années.
Este fin de semana, teníamos ganas de hacer una última salida por las alturas. Luego, con la nieve, las cosas se ponen más difíciles (e incluso peligrosas) para los niños.
Nos decidimos por el valle de Inclés (cerca de Soldeu), valle que los promotores inmobiliarios aún no han logrado tocar (excepto en la entrada del valle). Es propiedad de un puñado de ricos andorranos que de momento no han tenido la tentación de grandes construcciones, o sea que les doy las gracias y les animo a que lo conserven así muchos años.

Cliquez pour afficher l'image suivante

A la fin de la petite route, on laisse la voiture, et on a le choix entre plusieurs excursions. Nous avons choisi de nous diriger vers la France.
Al final de la carreterita, dejamos el coche, y ahí tienes la posibilidad de varias excursiones. Nos hemos dirigido hacia Fontargente (Francia)
Après l'abandon de Bernat, pas très en forme ce week-end, Ainhoa a voulu continuer, car on lui avait promis un très grand lac.
Bernat, un poco pocho, se desistió a medio camino, pero Ainhoa quisó seguir, porque le habíamos prometido un lago aún más grande que el de Tristaina.

Cliquez pour afficher l'image suivante

Après un pique-nique au bord du ruisseau,
Después de unos bocatas a orillas de un riachuelo,

Cliquez pour afficher l'image suivante

nous sommes finalement arrivés à notre but.
llegamos a la meta.

Cliquez pour afficher l'image suivante

En fait, l'intention première était de descendre aux Etangs de Fontargente, mais il faisait un froid de canard, nous nous sommes donc contentés de jeter un oeil vite fait de l'autre côté (la France donc) et puis, on est rentrés au pays... où il fait vachement plus chaud que chez vous ;-)
La intención era bajar hasta los lagos de Fontargente, pero hacía un frío que pelaba, y después de echarle un vistazo al otro lado (Francia), volvimos a cruzar la frontera. Y es que en Andorra, hacía un poco menos frío...

Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante

Il y a deux grands lacs l'un à côté de l'autre, la fumée au fond, c'est un incendie.
Hay dos lagos grandes el uno al lado del otro. El humo del fondo, es un incendio.

Cliquez pour afficher l'image suivante

En fond de vallée, je ne dirais pas qu'il faisait chaud, simplement qu'il faisait moins froid, les crocus étaient d'ailleurs obligés de se blottir l'un contre l'autre...
Más abajo, no hacía tanto frío, pero igualmente los crocus se apelotonaban para darse un poco de calor...

Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante

 

Repost 0
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 17:14
Généralement, je ne suis pas trop le sport à la télé. Mais le rugby, j’aime bien de temps en temps. De toute façon, c’est le seul sport pour lequel l’Homme de la maison se passionne (en plus du ski), donc, je ne pouvais pas y couper.
J’ai tout d’abord supporté l’équipe de France, puis la France ayant été éliminée, je suis passée à l’Argentine (ma grand-mère étant née là-bas, j’ai un faible pour ce pays). L’Argentine éliminée, j’ai alors appuyé l’Angleterre (j’ai aussi de l’attachement pour l’Angleterre, leurs scones étant excellents, et leurs paysages magnifiques). Et hier, mon équipe favorite du moment a aussi perdu ! (si une équipe veut avoir des chances de gagner, qu’elle évite de m’avoir comme supporter !)
Generalmente, no me gusta ver deportes en la tele. Menos el rugby y el esquí, que son los dos deportes que mi marido también sigue. O sea que con la copa del mundo de rugby, es el deporte que hemos estado mirando estos últimos fines de semana. Primero he apoyado el equipo francés. Pero como ha sido eliminado, me he cambiado y he adoptado Argentina (le tengo cariño porque es el país que vio nacer a mi Abuela). Como Argentina también ha caído, me he decidido por Inglaterra (también es un país que me gusta, esta vez por sus scones y sus paisajes). Bueno, y resulta que ayer va y gana África del Sur!
Total que si un equipo quiere ganar, mejor que yo no esté por ahí...
Enfin voilà, du coup, je suis très déprimée, et je me suis vue dans l’obligation de noyer mon chagrin… mais de le noyer dans quoi ?
Como estas derrotas sucesivas me han dejado deprimida, he tenido que salir a cambiarme las ideas…
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
dans l'eau pardi!
Cliquez pour afficher l'image suivante
Hacía fresquito hoy por ahí arriba...
Faisait frisquet aujourd’hui dans les hauteurs...
Repost 0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 19:23
Les samedis après-midi, il y a des filles qui vont prendre un pot entre copines, d’autres qui vont faire les magasins ou qui vont au cinéma.
Nous, quand on est entre filles, on se fait un petit tour en montagne.
Et on maintient une conversation de la plus haute importance : que va-t-on demander au Père Noël et aux Rois?
Après une heure et demie de marche, on en a conclu que Ainhoa ne sait pas encore ce qu’elle va demander (moi si : un sac de couchage en duvet !), mais ça va, elle a encore le temps de réfléchir !
Los sábados por la tarde, hay chicas que se reúnen en alguna cafetería a tomar un café, otras que van de compras o a ver la última película de moda.
Nosotras, cuando salimos entre chicas, vamos a dar una vueltecilla por la montaña. Y conversamos sobre un tema importantísimo: ¿qué le vamos a pedir a Papá Noel y a los Reyes?
Después de hora y media de caminata, la conclusión ha sido de que Ainhoa aún no tenía ni idea de lo que iba a pedir, y yo sí (un buen saco de dormir), pero bueno, aún queda tiempo!
Les lacs de Tristaina permettent une discussion prolongée sans s’essouffler, il s’agit d’une excursion assez facile, et très agréable hors-saison (sinon c’est la foule).
Generalmente, hablar caminando (en montaña), no es muy fácil, pero los lagos de Tristaina son una excursión facilita, que permite una discusión continúa. Es una salida muy agradable de hacer en esta época porque ya no te encuentras con nadie (en verano, está repleto de gente)
Le premier lac :
El primer lago :
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Le deuxième :
El segundo :
Cliquez pour afficher l'image suivante
Et le troisième (photo d’Ainhoa) :
Y el tercero (la foto es de Ainhoa) :
Cliquez pour afficher l'image suivante
Et puis, après l’effort, le réconfort : les dernières myrtilles de la saison attaquées par une petite bestiole vorace.
Una pequeña recompensa después del esfuerzo: los últimos arándanos de la temporada.
Cliquez pour afficher l'image suivante
 
 
Repost 0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 08:07
Enfin! J'ai trouvé un modèle qui m'a donné l'envie de reprendre l'aiguille: simple, peu de couleurs, de saison... et en plus, il me plaît! Que demander de plus?
Bon, il ne me reste plus qu'à le finir maintenant!
Por fin encontré un modelo que me ha incitado a retomar la aguja: senzillo, con pocos colores, y con el espíritu de la temporada... y encima ¡me gusta! ¿Qué más quiero?
Ahora, sólo me queda acabarlo!

Cliquez pour afficher l'image suivante

Repost 0
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 08:00

Lorsqu'il fait beau, on en profite pour aller se promener... remarquez, lorsqu'il fait mauvais, on en profite aussi. Dimanche, nous sommes donc allés à Prats (Canillo).
Cuando hace buen tiempo, aprovechamos para salir a pasear... la verdad es que cuando hace malo, también salimos, pero bueno...
El domingo, fuimos a Prats (Canillo)

Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante

De là,on peut prendre le chemin "de nature" (suivre la signalisation "lapin"), relativement plat, par lequel on peut arriver jusqu'à Engolasters si l'on veut (sur la photo, pour vous situer, Engolasters, c'est l'avant-dernière montagne)
De ahí sale el camino de "natura" (seguir la señalización del conejito), que va hasta Engolasters si uno quiere (en la foto, Engolasters es la penúltima montaña).

Cliquez pour afficher l'image suivante

Nous nous sommes contentés de dépasser le Sanctuaire de Meritxell (patronne d'Andorre), oeuvre de Ricardo Bofill... que je n'aime pas du tout.
Nosotros, sólo hemos hecho un trozito. Hemos pasado por encima del Santuario de Meritxell (patrona de Andorra), obra de Ricardo Bofill... que no me gusta nada.

Cliquez pour afficher l'image suivante

Et nous avons ensuite continué encore un bout, question de trouver un bon emplacement pour pique-niquer.
Y luego, hemos seguido un buen tramo, hasta que hemos encontrado el sitio ideal para comer los bocatas.

Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante

Une petite photo d'Encamp, pour que Marine voit sa maison d'en haut ;-)
Una foto de Encamp, para que Marine vea su casa desde arriba ;-)

Cliquez pour afficher l'image suivante

Y como siempre, los colores de otoño:
Et encore de belles couleurs d'automne:

Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante


Cliquez pour afficher l'image suivante

Le pic du Casamanya:
El pico Casamanya:

Cliquez pour afficher l'image suivante

 

Repost 0
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 08:21
Sous les toits d'ardoise...
Bajo los tejados de pizarra...
Cliquez pour afficher l'image suivante
un peu partout dans les granges...
en las granjas...
Cliquez pour afficher l'image suivante
sèchent des plantes...
han puesto hojas a secar...
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Mais qu'est-ce donc?
Sabéis qué plantas son?
Cliquez pour afficher l'image suivante
Repost 0
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 08:51

En Andorre, il n'y a pas d'aéroport, mais si on lève les yeux vers le ciel, on voit passer de minuscules avions qui laissent derrière eux leur petit nuage blanc. On peut alors rêver: "ah, si j'étais dans cet avion... je pourrais aller en Norvège.. ou tiens! je ferais un petit tour au Canada... ou pourquoi pas l'Autriche?..."
En Andorra, no hay aeropuerto, pero si alzamos la vista, podemos ver pasar aviones diminutos que dejan tras ellos una nubecita blanca. Entonces, uno puede soñar: "ay, si estuviera en ese avión... podría viajar a Noruega... o quizás iría a dar una vuelta por Canada... y por qué no Austria?..."

Cliquez pour afficher l'image suivante

Pour se consoler, on peut toujours se dire que ceux qui sont tout là haut dans l'avion ne voient pas ce que l'on voit nous au sol: les belles couleurs d'automne!
Bueno, hay que intentar no envidiar demasiado los que están ahí arriba, ellos no ven lo que podemos admirar aquí abajo: los bonitos colores de otoño!

Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante

Un abri de berger. Un cobijo de pastor.

Cliquez pour afficher l'image suivante

Dos autóctonos que esperan su comida. Deux autochtones qui attendent leur pitance...

Cliquez pour afficher l'image suivante

N'empêche... un petit tour en avion, ça me dirait bien ;-)
No deja de ser que una vueltecilla en avión no me molestaría ;-)

Repost 0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 15:24

On demande souvent aux enfants ce qu’ils veulent faire quand ils seront grands. Personnellement, je ne me souviens pas qu’on m’ait posé la question un jour. Peut-être quelqu’un l’a-t-il fait, mais si c’est le cas, je doute avoir répondu pompier (puisque selon notre société machiste, c’est la réponse qu’aurait faite un garçon) ni infirmière (idem, sauf que c’est la réponse qu’aurait faite une fille). Déjà parce que la vue du sang me rend toute chose, à tel point que je dois m’asseoir quand je me coupe avec une feuille, et puis ensuite parce que j’aime bien ma petite tranquillité, et que ce sont des métiers qui nécessitent beaucoup d’investissement personnel.

Alors, quels étaient mes rêves de petite fille ? Mystère et boule de gomme, je n’en ai aucun souvenir…

Mes rêves d’adolescente, alors là oui, je me souviens, parce mine de rien j’avais dû faire des recherches dessus, question de prendre les bonnes filières au lycée.

J’ai d’abord voulu être ingénieur aéronautique. Curieux me direz-vous, dans un pays où il n’y a pas d’aéroports, et à fortiori pas d’avions… Oui, mais mon grand-père vendait des pièces d’avion, l’une de mes tantes les armait, l’un de mes oncles en fait les moteurs, un autre s’occupait de fret à Orly, et deux autres les pilotaient… forcément ça influe tout de même un peu.

Mon rêve s’est achevé lorsque j’ai commencé à avoir du mal à suivre en maths et en physique, matières tout de même assez utiles lorsque l’on veut devenir ingénieur (si, si !)

A la fin de la 1º, je me suis donc orientée vers la biologie, matière dans laquelle j’étais bien plus à l’aise. Là, pressée par les profs et le conseiller d’orientation, il fallait vite trouver une fac. Celle de sciences s’imposait. Dans ma tête, je me voyais déjà, non pas en haut de l’affiche, comme Aznavour, mais primatologue. Primatologue ! Quel beau métier ! Etudier des singes, si possible dans leur milieu naturel !

Enfin bref, ma prof de maths mit aussi fin à ce rêve. Mes notes de maths atteignirent un niveau si bas cette année-là, que totalement découragée, je m’inscris en fac de lettres ! (il faut le faire tout de même!)

Au bout de 4 ans, j’étais prof d’espagnol… euh… autant vous dire que ce n’était pas du tout mon rêve, et je ne finis même pas mon année de stage (en passant, un petit message perso aux IUFM : les gars, votre formation c’est une vraie cochonnerie.)

Pourquoi, au fil des années, on a de moins en moins de rêves, pourquoi ne peut-on pas garder ces illusions d’enfant ?

Si on me demande aujourd’hui quel métier j’aimerais faire, je dirais : aucun ! juste profiter de la vie, des enfants. Me balader, voyager…

Il ne me reste plus qu’à gagner à la loterie, et le tour sera joué !

PS: Au cas où ça ne se serait pas vu, je passe par une phase "ras-le-bol" de mon travail actuel.
Et il y a peu, j'ai loupé l'occasion de changement car je ne possédais pas le passeport adéquat... à charge de revanche (car je vais finalement la demander cette nationalité)

 saranounours.jpgLa petite fille qui rêvait d'ours?

 

Repost 0