Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 09:03
L'automne arrivant à grands pas,
Poco a poco, se acerca el otoño,
Cliquez pour afficher l'image suivante
nous profitons au maximum du beau temps.
intentamos pues disfrutar de los últimos días de buen tiempo.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Dimanche, nous sommes donc allés visiter la plus belle vallée de la paroisse d'Escaldes: la vallée du Madriu.
El Domingo fuimos al valle más bonito de la parroquia de Escaldes: el valle del Madriu.
Cliquez pour afficher l'image suivante
A vrai dire, nous nous sommes décidés pour cette excursion, car les paroisses hautes étaient, la semaine dernière, envahies par des chasseurs en quête de leur isard annuel (la chasse à l'isard est -malheureusement- autorisée pendant une semaine chaque année)
La verdad es que decidimos ir ahí, porque la semana pasada fue la semana de caza del isard (una cabra montesa), y los cazadores andan como locos buscando SU isard. La concentración de cazadores es mayor por las alturas, por eso preferimos quedarnos a baja altitud.
Dans cette vallée, il y a plusieurs lacs, mais les enfants sont encore trop petits pour faire l'aller-retour en une journée. Nous nous sommes donc contentés des Bordes de Ràmio (une ensemble de granges et bergeries).
En el valle del Madriu, hay varios lagos, pero los niños aún son demasiado pequeños pas llegar hasta ahí arriba. O sea que fuimos hasta Ràmio, un conjunto de granjas muy bonito.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Repost 0
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 20:14
Pendant que certaines préparent utilement Halloween ou Noël, moi je perds mon temps (pourtant pas trop abondant) à faire des trucs complètement inutiles… genre une poulette qui couve un œuf, qui aurait plus sa place à Pâques.
Mientras algunas preparan activamente Halloween o Navidad, yo pierdo el tiempo (que tengo escaso) haciendo cosas totalmente inútiles... como una gallina incubando su huevo. 
Cliquez pour afficher l'image suivante
Remarquez, ça donne le temps de naître  à son poussin … et comme ça, à Pâques, j’ aurai deux poules, ou un coq et une poule (je n’arrive pas à voir si le poussin est un mâle ou une femelle)
Bueno, así el pollito tiene tiempo de nacer y crecer, así para la primavera tendré dos gallinas, o una gallina y un gallo (no logro ver si el pollito es macho o hembra)
Cliquez pour afficher l'image suivante
Modèle de Molly Chicken
Modelo de Molly Chickenmollychicken.blogs.com/my_weblog/
Repost 0
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 19:36
Je trouve que de nos jours, il y a vraiment beaucoup de sans-gêne.
Les uns et les autres se croient tout permis et ne respectent vraiment pas l’intimité des gens.
Et ils font fourrer leur nez museau là où personne ne les demande.
Me parece que hoy día hay mucho descaro.
Hay quién cree que puede meter sus narices en tu vida privada y que no respeta tu intimidad. Realmente, se meten donde no deberían.
Franchement, je n’aime pas qu’on vienne vérifier la propreté de mon coffre…
Por ejemplo, odio que uno venga a comprobar si mi maletero está limpio...
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
…ou l’agencement intérieur de ma voiture.
Tampoco me gusta que miren qué tal es mi coche por dentro...
Cliquez pour afficher l'image suivante
Vous trouvez ça normal vous ?
¿Y vosotros, qué tal lleváis el tema de los sinvergüenza?
 
Repost 0
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 08:18
Et oui, vous pouvez applaudir, sabler le champagne, faire la ola... ce que vous voulez! J'y suis arrivée!
Je suis à nouveau une jeune fille femme svelte , fine et délicate (ehem) au teint de porcelaine (si, si! je n'ai pas bronzé cet été). Je suis arrivée  au but que je me suis fixé, et je rentre maintenant dans  les jeans que je portais à la fac...
Podeis felicitarme, aplaudir, vitorearme, abrir una botella de cava... lo que querais! ¡Lo he conseguido! Soy de nuevo una chica mujer fina y esvelta (ejem). He logrado recuperar mi peso! Y vuelvo a entrar en los tejanos que llevaba en la facultad...

130907-004.jpg


Euh oui, ils sont vraiment trrrrès rouges. Mais pour rentrer dans mes jeans plus discrets, il faut que je perde encore .
Er... sí, realmente son muy rojos. Pero para llegar a entrar en mis tejanos más discretitos, aún tengo que perder unos kilos más.
Repost 0
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 16:49
Voilà, ça y est, la rentrée a eu lieu. Elle s’est très bien passé pour Ainhoa que j’ai abandonné dans le hall avec sa nouvelle maîtresse. Et qui a passé un bon matin. Avec juste un regret : dans la cour des « grands », il n’y a plus de toboggans…
Pour Bernat, ça a été une autre paire de manches. Il était très content en arrivant, mais ça a été entrer dans la classe, et il s’est crispé. J’ai eu beau essayer de l’intéresser à tous les jouets de la classe, il s’est agrippé à ma jambe lorsque j’ai voulu partir. Puis a commencé à pleurer brailler… Enfin bref, j’ai eu droit à la situation que toute mère redoute à la rentrée : partir avec les pleurs braillements de notre enfant sur le cœur… surtout qu'il a la voix qui porte!
Bueno, pues ya está, los niños ya han vuelto al cole. Ainhoa se lo ha pasado muy bien, aunque dice que no le ha gustado tanto el recreo porque en el patio de los mayores, ya no hay toboganes...
En cuanto a Bernat, no ha sido tan fácil. Estaba muy feliz antes de ir al cole, con su cartera nueva, su paquete de pañuelos, y su bolsa de merienda, pero fue llegar a la clase y ponerse tenso. Bueno, y cuando ya me he tenido que ir, me ha cogido la pierna y se ha puesto a llorar berrear. O sea que me ha tocado la situación que todas las madres temen: salir del colegio con los llantos de tu niño pesando mucho en el corazón...
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Repost 0
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 10:39
... qui se reconnaîtra ;-)
Esta foto es para Caroline... ;-)

Cliquez pour afficher l'image suivante

Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer comment on fait un lien direct sur over-blog V2, sans faire un copier/coller depuis Word? Merci!

 

Repost 0
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 08:07
La construction d'une maison demande beaucoup d'efforts. Surtout lorsque l'on décide de la construire soi-même.
Tout d'abord, il faut un emplacement... ça on avait déjà.
Ensuite, il faut aller acheter le matériel. Pour cela, ici en Andorre, nous n'avons pas beaucoup de choix, et le matériel est beaucoup plus cher que chez nos voisins. Il faut alors s'orienter vers  Toulouse ou Barcelone, les deux grandes villes qui se trouvent le plus près de nous.
Dans le cas, qui nous occupe, nous sommes allés à Barcelone car les prix étaient plus intéressants, et les économies réalisées ont été dépensées dans d'autres choses intéressantes que nous verrons plus tard.
En la construcción de una casa son menesteres esfuerzos considerables, sobre todo cuando uno decide encargarse de la construcción personalmente.
Primero, se necesita un espacio donde se podrá edificar, eso ya lo teníamos.
Luego, hay que comprar el material. En Andorra, resulta caro comprar y además no hay mucho por escoger. Entonces, hay que ir a Toulouse o Barcelona, las dos ciudades más cercanas.
En nuestro caso, nos hemos decidido por Barcelona, porque resultaba más barato, y lo que hemos ahorrado, lo hemos invertido en cosas que veremos más tarde.
Les environs de Barcelone ne sont pas du tout à mon goût. Je suis habituée à un environement plus bucolique.
Las afueras de Barcelona nunca me han gustado. No estoy acostumbrada a este tipo de "paisaje".
Cliquez pour afficher l'image suivante
Cliquez pour afficher l'image suivante
Sans nous être perdus (!), nous arrivons à destination... juste pour l'ouverture à 10h.
Sin perdernos (!), hemos llegado a nuestro destino... a las 10 en punto.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Croyez-moi ou non, en une heure, nous étions dehors! Et à 11h, nous repartions donc vers la montagne avec un porte monnaie allégé, et la camionnette plus chargée.
En una hora, habíamos terminado! A la once, salíamos pues de Hospitalet de Llobregat con el monedero vacío y la camioneta llena.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Quelques rétentions à la Douane...
Un poco de tráfico en la Aduana...
Cliquez pour afficher l'image suivante
... et on pouvait enfin se mettre au travail!
Quand on construit, il faut de l'organisation.
....y por fin, podíamos empezar a trabajar!
Cuando uno construye, tiene que hacerlo de manera organizada.
Cliquez pour afficher l'image suivante
A deux, on finit rapidement la structure.
Reste ensuite le plus compliqué... les murs!
Ça, je m'y suis mise toute seule le lendemain. J'ai fini le premier mur en fin de journée, fenêtre comprise...
Cuando trabajan dos personas juntas, la estructura se acaba rápidamente. Luego queda lo más complicado... las paredes!
Las empecé ayer, y logré acabar la primera pared, con ventana y todo.
Cliquez pour afficher l'image suivante
J'ai déjà attaqué le deuxième mur, mais j'ai encore du travail. Heureusement que j'ai de quoi me ravitailler!
Ya estoy haciendo la segunda pared, pero aún me queda bastante trabajo. Suerte que tengo reservas de comida para aguantar!

Cliquez pour afficher l'image suivante
Repost 0
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 08:04
Voilà, ça y est, j'ai fini le sac de Bernat. La coulisse n'est pas parfaite, mais fiston n'est pas trop regardant ;-)
Bueno, ya está. Ya acabé la bolsa de Bernat. El sistema ne cierre no es perfecto, pero Bernat no se ha quejado ;-)

Cliquez pour afficher l'image suivante


Sur la partie arrière, j'ai juste brodé le prénom de Bernat et quelques bulles.
En la parte de atrás, solo he bordado el nombre de Bernat y alguna burbujita.

Cliquez pour afficher l'image suivante


Modèle de Anne-Pia Godske Rasmussen du livre Sogt o Blodt.
Modelo de Anne-Pia Godske Rasmussen en el libro Sogt o Blodt.
Repost 0
4 septembre 2007 2 04 /09 /septembre /2007 13:19
Arghhh!  Ils ont osé!
Ô rage, ô désespoir!
L'unique section patchwork d'Andorre a fermé!!
Et, je fais quoi moi maintenant?
¡Noooo! ¿Cómo se han atrevido? ¡Horror!
¡La única sección de patchwork de Andorra a cerrado!
Y ¿qué hago yo ahora?


Edit de 14h25: Je me suis mal exprimée, quand je dis section patchwork, c'est d'une section de magasin que je parle (donc la vente de tissus)... c'est donc la matière première qui va me manquer.... re- aaaargh!
Repost 0
3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 08:34

Sur  les blogs dits créatifs, ce qu'on voit le plus souvent, ce sont les résultats du travail de nos mains.
On voit plus rarement tout le travail stressant, harassant, fatigant et horrible qu'on a effectué pour arriver au ravissant résultat de la fin (car c'est bien connu, nous détestons travailler de nos mains, hein!).
Alors, pour que vous soyez -ENFIN!- informés de nos horribles conditions de vie , voilà la procédure de création.
Tout d'abord, il faut qu'on réfléchisse à ce qu'on veut faire , ce qui peut supposer de longues heures de cogitation sur le canapé (donc, détrompez-vous, si vous nous voyez avachies sur la canapé, ce n'est pas qu'on se repose, c'est qu'on réfléchit!). Ce n'est pas toujours évident, car l'inspiration n'est pas toujours au rendez-vous.
Dans le cas présent, j'ai sauté cette étape, Bernat ayant besoin d'un sac de goûter pour sa rentrée.
Une fois qu'on a trouvé ce qu'on a envie de faire (là, c'est plutôt une nécessité), on commence à réfléchir intensément au design de la chose... et il est interdit d'aller copier chez les autres, hein!
En los blogs "creativos", lo que se ve más a menudo es el resultado final de hooooras de trabajo. Raramente, nos explican las largas horas de sacrificio,  estresantes, y horribles que ha supuesto dicho resultado.
Para que por fin, todo el mundo sepa lo que sufrimos y las condiciones de vida inhumanas en las cuales vivimos, e aquí el proceso de creación!
Antes de nada, hay que pensar en lo que queremos hacer, cosa que supone largas horas de reflexión sentadas en el sofá (y si nos veis así, no es que estemos descansando, no! estamos pensando intensamente!).
Bueno, en el caso presente, me he saltado esta etapa porque Bernat necesitaba una bolsa para la merienda del cole.
Llegados a estas alturas hay que pensar en el diseño del objeto... y está prohibido copiar!

Donc, nous sommes bien d'accord, je n'ai pas copié ce truc:
Total, que de ninguna manera copiaré esto:
Cliquez pour afficher l'image suivante
Une fois les plans dessinés, on doit choisir les tissus. Il faut si possible éviter le rose chez les garçons, sous peine de devenir la risée de ses futurs camarades de classe. Donc, on se rabat sur une valeur sûre: le bleu!
Et on choisit dans un livre de Anne-Pia Godske Rasmussen, un motif bien masculin: un poisson (on évite le canard rose de la page suivante)
Cuando ya habéis dibujado unos planos complicadísimos, hay que escoger la tela. Hay que prescindir del rosa para los niños, si queremos evitar que sus futuros amiguitos del cole se rían de él. O sea, que vamos para lo seguro: el azul!
Escogemos un motivo en el libro de Anne-Pia Godske Rasmussen, evitando evidentemente el patito rosa.

Je découpe toujours les patrons dans un carton fin, pour  faciliter ensuite le report sur le tissu, et puis parce que c'est plus solide que le papier patron (qu'il soit plus solide ne veut pas dire qu'il résistera aux manipulations violentes d'un garçon de 3 ans... à vous d'éviter donc de le donner à fiston)
Recorto todos los patrones en cartulina espesa, porque luego es más fácil marcar la tela con cartulina que no con el dichoso papel finito de los patrones.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Là, nous sommes passablement fatigués, mais parce que fiston le vaut bien, nous continuons à nous échiner sur la chose. On passe donc à l'atelier couture.
A estas horas, ya estamos bastante cansados, pero como Bernat lo vale, paso al taller de costura.
Cliquez pour afficher l'image suivante
Le transport de la machine à coudre nous a littéralement épuisés, surtout qu'on a dû la déménager plusieurs fois, vu que l'atelier couture a été réquisitionné pour le déjeuner (il a fallu aussi enlever les tissus, les ciseaux, les fils... de la table)
El transporte de la máquina de coser -desplazada varias veces por culpa de invasión de la mesa del comedor a la hora de comer- nos has dejado por los suelos.
Bon, on ne renonce pas! On effectue même une recharge de cannette!!!
Pero, la fiebre creadora está ahí! Hasta que se acaba el hilo claro...
Cliquez pour afficher l'image suivante
J'ai enfin compris dans quel sens on la met, donc je n'y mets plus autant de temps...
Como por fin, he entendido cómo se recarga la cosa, pues tampoco pierdo tanto tiempo.
Ceci dit, la vie de la créatrice étant très dure, elle est obligée à sortir par son cruel mari.
Después del hilo, me interrumpe mi marido, que me saca de casa por la fuerza!
J'ai été traînée de force jusque là:
Y he tenido que ir hasta aquí:
Cliquez pour afficher l'image suivante
Dur, dur!
Qué dura que es la vida!
Surtout qu'il a fallu se piquer, pour cueillir d'affreux trucs noirs...
Y me he tenido que pinchar, para coger unas horrorosas bolitas negras...
Cliquez pour afficher l'image suivante
et puis des figues (ah... l'horreur! devoir manger des figues tout juste cueillies! quelle souffrance!)
e higos! (argh! que horrible tener que comer higos recién cogidos!)
Enfin bref, le soir, la créatrice en est là:
En fin, por ahora, estoy aquí:
Cliquez pour afficher l'image suivante
La suite demain... parce que là, je n'ai pas fini.
Continuará...

Repost 0